Enfants, Adolescents, Adultes – Professionnels

Psychologue clinicien de formation, j’exerce la psychanalyse auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes. Ils se trouvent face à une souffrance dont ils voudraient se libérer, face à un problème qu’ils n’arrivent pas à dénouer et qui les interroge.

Un travail thérapeutique sur quelques semaines ou sur quelques mois suffit à la plupart des patients pour se dégager du problème qui jusque-là les envahissait, qui invalidait leur vie. On entre dans une cure analytique quand on s’interroge sur le sens de ses symptômes, quand on veut comprendre pourquoi ils se répètent, quand on s’interroge sur son désir profond, quand on veut en savoir plus sur soi, se repérer dans son histoire, trouver une place dans sa vie plus en adéquation avec ce qu’on est, avec ce qu’on désire…

Pourquoi la psychanalyse aujourd’hui?

Une psychanalyse ne se réduit pas à cette étrange pratique du divan, elle commence d’ailleurs toujours en face-à-face. Non, ce qui fait la particularité du psychanalyste,  c’est son écoute singulière. Plutôt que de chercher à éradiquer le symptôme comme vise nombre de courants thérapeutiques aujourd’hui, le psychanalyste est à l’écoute de ce que ce symptôme vient dire. Supprimer le symptôme sans entendre le message de vérité qu’il porte, c’est l’inviter à se déplacer sous une autre forme (cf article La psychanalyse).

Cette écoute ne se fait pas forcément dans le silence froid et paralysant que l’on prête habituellement à l’analyste ; s’il se tait, il parle aussi. L’analyste fait silence car le savoir ne se situe pas de son côté, mais bien dans ce que peut dire l’analysant. Le cadre que l’analyste propose aide à ce qu’émerge ce savoir insu.

Pour les professionnels ?

Je travaille auprès de professionnels (éducateurs, psychologues, travailleurs sociaux, infirmiers, enseignants…) dans le cadre de supervision, en individuel ou en équipe.

Cela permet de porter un autre regard sur les situations professionnelles rencontrées, de repérer les enjeux inconscients dans le travail et, dès lors,  de sortir des impasses, d’ouvrir sur des pistes de travail.

Plus d’informations sur la page « Supervision« 

Publicités